Archives de l’auteur Marie Molandre

ParMarie Molandre

Quels sont les avantages d’un investissement dans l’immobilier en Thaïlande?

Située au coeur de l’Asie du Sud-Est, la Thaïlande est un point de rencontre entre les puissances coloniales en raison de son emplacement stratégique. Depuis plusieurs décennies, le pays s’est engagé dans plusieurs réformes socio-économiques qui lui ont permis de devenir une plaque tournante du commerce et des affaires. Dans le secteur de l’immobilier tout particulièrement, les bases ont été posées si bien que les étrangers investissent dans l’immobilier thaïlandais plus qu’ailleurs en Asie. Mais, la propriété en Thaïlande est-elle un bon investissement ?

Un environnement favorable aux investissements étrangers

De nombreux étrangers investissent dans l’immobilier en Thaïlande soit à des fins d’installation permanente, pour travailler ou pour y établir une résidence de travail. En investissant dans ce qui est présenté aujourd’hui comme une région économique extrêmement dynamique, ils entendent profiter de nombreux avantages :

  • la possibilité de pouvoir utiliser le titre de propriété comme garantie en Thaïlande ;
  • des frais d’entretien relativement moins élevés que dans d’autres pays ;
  • la revente de copropriété qui est plus rapide et plus simple que dans plusieurs pays de la région…

Des avantages fiscaux sur la location

investissement immboilier thailande

Pour encourager l’essor de l’immobilier en Thaïlande, la loi consent à de nombreux avantages pour les locataires. Il est de pratique courante de diviser un contrat de location en deux contrats distincts. Le premier est un contrat de location des locaux loués (immeuble) et le second est un contrat de location d’ameublement et de services. Ceci est fait dans le but de minimiser l’impôt sur le ménage. En transférant une partie des locaux loués vers des frais de location d’ameublement et de service, la taxe sur les ménages est réduite.

Des services immobiliers à vos soins

Florist – seen from back to beachfront (apr/2006, KIF_0120)

La prospérité de l’environnement économique associée à l’envolée dans l’Achat immobilier en Thaïlande a entrainé un dynamisme remarquable dans les activités de service aux particuliers. Il est actuellement facile pour ces derniers et même pour des entreprises étrangères de trouver des intermédiaires dignes de confiance pour les aider à acheter des immeubles locatifs, résidentiels ou multifamiliaux. Des entreprises comme la Thai Property Promotion peuvent vous aider à constituer un portefeuille immobilier considérable moyennant des tarifs raisonnables.

De nombreux débouchés pour les propriétés louées

Après un investissement dans un bien immobilier en Thaïlande, les propriétaires ne sont pas obligés d’utiliser leur bien nouvellement acheté (une maison par exemple) comme résidence personnelle permanente. Ces actifs peuvent servir à autre chose. Ils peuvent entre autres être destinés à être utilisés uniquement comme maisons de vacances et rester inoccupés pour le reste de l’année. L’un des fardeaux financiers liés à la possession d’une maison de vacances est constitué par les frais d’espace commun, qui sont normalement supportés même si l’acheteur n’utilise pas son bien. Afin de couvrir ces dépenses ou simplement de recevoir un retour sur investissement, la loi permet aux propriétaires de maisons de pouvoir les louer et d’en tirer un revenu conséquent. Ce sont des compensations fiscales qui font de la Thaïlande l’une des meilleures destinations pour l’immobilier en Asie.

ParMarie Molandre

Portes blindées, alarmes… Ce qui repousse ou pas les cambrioleurs

C’est la fin de l’année et c’est le moment de faire des bilans. Concernant le domaine de la criminalité, les chiffres démontrent que le taux de cambriolage n’a pas baissé, au contraire, on compte entre l’année précédente et cette année un nombre plus important de cambriolages. D’après l’ONDRP, il existe des facteurs pouvant être à risque et d’autres étant des moyens de protection.

Les facteurs de risque de cambriolage

D’après les études qui ont été réalisées, certaines raisons sont soulignées pour expliquer le nombre grandissant de cambriolages. Vivre dans une zone isolée est un des plus grands facteurs de risques. D’après la société Sepiaa, les logements les plus vulnérables sont ceux situés dans des zones éloignées du reste de la localité ainsi que les rez-de-chaussée. De même, les quartiers isolés sont également très touchés. L’isolation ou le faible taux d’habitation peut attirer les malfaiteurs qui recherchent le moins d’attention possible.

Le quartier est également un paramètre dans la détermination du taux de risque. Si vous habitez ou allez habiter dans un logement situé dans une zone ayant déjà subi des cambriolages, vous pouvez être également être concerné. Par exemple, si le quartier présente des murs tagués ou un grand nombre de bars ou de zones de « squats » pour les voyous, vous avez de grandes chances d’être cambriolé.

Le faible niveau de protection d’un logement est également un problème. Les portes d’entrée et fenêtres non renforcées peuvent être facilement ouvertes. Il faut désormais avoir un certain niveau de sécurité pour éviter les cambriolages. Les maisons les plus vulnérables sont celles qui possèdent plusieurs entrées ainsi qu’un jardin ou une terrasse. Les portes secondaires et les portes vitrées donnant sur l’extérieur constituent un point faible souvent exploité. Malheureusement, celles-ci ne sont pas assez protégées par rapport aux portes principales ce qui fait que le taux de cambriolage reste fort.

Des moyens de protection

Dans la majorité des cas, les cambriolages sont faits par des amateurs qui profitent d’opportunités. C’est pourquoi investir sur un système de sécurité de base mais de bonne qualité réussit à dissuader les potentiels malfaiteurs. Il vous suffit de disposer de portes assez sécurisées avec des serrures certifiées NFA2P. Disposer d’une alarme et d’une porte blindée réduit de plus de 60% le taux de risque.

De même, plus le quartier est fréquenté, moins il y a de risques de cambriolage. Un nouveau mouvement « voisins vigilants » a vu le jour et se répand rapidement. Celui-ci donne des résultats visibles. Les quartiers dans lesquels il a été mis en place présentent un plus faible taux de cambriolages. Les voisins constituent un bon moyen de surveillance de votre logement lorsque vous vous absentez.

Si vous quittez votre domicile pendant une période assez longue, la méthode consistant à faire croire que quelqu’un est toujours présent chez vous marche également. D’après certaines études, celle-ci ferait baisser le taux de risque de 20% environ. Vous pouvez donc demander à une personne de confiance de venir souvent chez vous et d’allumer et éteindre les lumières, de relever votre courrier ou autre.

ParMarie Molandre

Astuces pour obtenir le financement d’un projet immobilier

Investir dans l’immobilier neuf peut assurer plusieurs avantages. En effet, certains frais de l’opération peuvent être moins élevés que pour l’investissement dans l’ancien, d’autant que le bien est plus facile à revendre si c’est nécessaire. Toutefois, un tel investissement nécessite de trouver le financement adéquat, notamment un prêt immobilier.

Conseils pour obtenir un prêt immobilier dans le neuf

Investir dans le neuf implique de bien négocier son crédit immobilier. Généralement, les banques privilégient les bons profils emprunteur. Ceux dont la situation bancaire représente le moindre risque pour le remboursement du crédit sont privilégiés. Les établissements de financement accordent ainsi plus facilement des crédits aux emprunteurs qui affichent un taux d’endettement de moins de 33 %, disposants d’un reste à vivre conséquent après déduction des mensualités.

D’autre part, pour augmenter ses chances d’obtenir un prêt immobilier, il est important de constituer un bon dossier de demande de prêt. Cela signifie notamment que l’emprunteur qui dispose d’un compte bancaire bien géré, sans découvert ni incident de paiement, augmente ses chances de contracter son crédit immobilier. Les banques privilégient également les emprunteurs qui n’ont aucun prêt en cours. Pour obtenir un crédit immobilier, il est également décisif de disposer d’un apport personnel d’au moins 10 % du coût de l’investissement. Auprès de certaines banques, plus l’apport personnel est en effet important, moins le taux d’intérêt sera élevé.

Trouver la bonne solution de prêt n’est pas une chose qui se fait à la va-vite. Il est en effet important de prendre le temps d’analyser l’ensemble des offres proposées par les banques avant de sélectionner la plus intéressante. Pour cela, il est possible de faire appel à un courtier crédit immobilier  pour trouver la meilleure offre de prêt.

Quelles étapes suivre pour investir dans le neuf avec un crédit immobilier ?

Avant d’investir dans le neuf, il est important de planifier soigneusement les actions à entreprendre pour l’acquisition de son bien immobilier.

L’évaluation du montant à investir reste ainsi une première étape incontournable. Le coût d’un investissement dans le neuf est d’autant plus facile à évaluer par rapport à un bien ancien, qui requiert souvent des coûts supplémentaires à prévoir pour les éventuels travaux de rénovation. Il est alors indiqué de s’approcher d’un promoteur immobilier pour choisir le bien neuf à acquérir. Ce professionnel informe les investisseurs sur les programmes en cours de construction, que ce soit des lotissements ou des appartements.

Lorsque le bien immobilier à acquérir est sélectionné, l’investisseur et le promoteur immobilier passent à la signature du contrat de réservation. Cette convention résume tout ce qui concerne le bien choisi et la future transaction : description de l’habitation, prix de vente, délai d’exécution de la construction, date probable de la signature du contrat de vente définitif, etc. Cette étape donne lieu au paiement d’une avance de 5 % sur le prix du logement.

Le montage financier est l’étape qui suit. L’acquéreur souscrit à un crédit immobilier de son choix pour réunir le montant du logement neuf. La signature de l’acte de vente notarié survient généralement entre 4 et 6 mois après celle du contrat de réservation. Lors de la réception de ses clés, l’investisseur doit toujours faire une inspection minutieuse de son bien immobilier, en veillant notamment à remarquer s’il est conforme ou non au contrat précédemment signé.

ParMarie Molandre

Recourir à une agence immobilière pour vendre son bien

Une agence immobilière est un professionnel intermédiaire dans les opérations immobilières, c’est-à-dire dans  la vente ou la location des  biens immobiliers. Faire appel à une agence immobilière pour vendre son bien est nécessaire car d’une part elle connaît bien son secteur de vente, c’est-à-dire le prix des biens sur le marché, les clients potentiels… et d’autre part elle est spécialisée dans la vente, donc  elle a plus  de  probabilité de vendre plus rapidement un bien qu’un particulier.

Pourquoi faire appel à une agence immobilière pour vendre


<iframe src=’https://alexandremachado.clickfunnels.com/sales-page’ width=’100%’ height=’650′ frameborder=’0′></iframe>

L’agence immobilière est en contact permanent avec le monde de l’immobilier, ce qui lui permet d’obtenir les informations requises dans ce cadre. Elle est en perpétuelle relation avec les mairies, les collectivités ou  les tribunaux  pour les démarches administratives et juridiques. Dans ce même ordre d’idée, grâce à son réseau, elle peut facilement entreprendre les différentes démarches pour les divers documents requis lors des ventes, ce qui favorise le recours des acheteurs aux agences. De plus, ces agences travaillent rarement seules. Elles s’échangent des informations et des services entre confrères, ce qui optimise le temps de vente. Par ailleurs, comme toutes les entreprises commerciales, les agences immobilières possèdent déjà un portefeuille client. Elles connaissent les besoins et les attentes de chaque client et donc le bien adapté pour chacun d’eux. Si le bien immobilier à vendre correspond au goût d’un client, l’agence peut de suite le proposer et entamer les procédures de vente.

Pour plus de renseignements sur l’immobilier dans le département du Gard, plusieurs sites proposent les dernières actualités immobilières à Saint Quentin la Poterie.

Choisir les meilleures agences pour réussir la vente d’un bien immobilier

Pour réussir la vente d’un bien immobilier, il importe de choisir les meilleures agences.  Les meilleures agences immobilières sont celles qui sont capables de vendre en un minimum de temps un bien généralement difficile à vendre, avec le meilleur tarif de vente sur le marché. Ainsi, il faut se renseigner sur la notoriété de l’agence. En général, le bouche à oreille marche toujours. Ensuite, il faut privilégier la proximité car les agences de proximité sont souvent plus informées sur le secteur de vente et donc elles sont  plus performantes.

ParMarie Molandre

Pourquoi investir dans l’immobilier à Nantes ?

L’investissement dans l’immobilier est l’une des méthodes les plus prisées pour se constituer un revenu passif et récurrent. Beaucoup de personnes envisagent de procéder à ce genre d’opérations. Pour générer une plus-value intéressante, il faut choisir la bonne ville pour investir.

Les enjeux de l’investissement dans l’immobilier à Nantes

Investir dans l’immobilier consiste à acquérir un bâtiment ou encore  à en bâtir un sur son propre terrain en vue de louer cet édifice. Actuellement, l’immobilier à Nantes est un secteur d’activité très florissant. Cette ville intéresse les ménages en quête d’un logement et les entrepreneurs qui sont  à la recherche d’un local professionnel. Procéder à un investissement locatif dans cette localité sera donc rentable. Les investisseurs parviennent à amortir rapidement leurs dépenses. Les revenus tirés des loyers permettent de percevoir un meilleur ROI. Par ailleurs, la valeur du bien en location croit selon la conjoncture. Actuellement, une tendance haussière des prix se dessine d’ailleurs dans le domaine de l’immobilier.

Afin de générer un bénéfice en cas de revente, il faudra bien choisir la localisation de la bâtisse. Cette dernière doit être située en plein centre-ville. Il est crucial qu’elle se trouve au premier plan, c’est-à-dire en bord de route. Les propriétés répondant à ces conditions capteront l’attention de nombreuses personnes. De plus, ces bâtiments intéresseront même les particuliers qui sont à la recherche des logements abordables pour les ménages modestes.

Comment assurer son investissement ?

Les propriétaires doivent avoir l’appui de plusieurs entités dans les domaines technique, commercial et même juridique afin de mieux répondre aux attentes des demandeurs. Cela sera également crucial pour profiter pleinement d’un investissement sans se soucier des problèmes d’ordre juridique. Solliciter des agences immobilières est essentiel pour trouver plus facilement des locataires. De même, cela sera nécessaire pour s’assurer qu’en cas de fin de contrat de bail, le bâtiment ne restera pas inoccupé. Par la suite, les propriétaires pourront engager des personnes qui s’occuperont du recouvrement, des entretiens, des  réparations, de l’estimation de la valeur du bien dans les années à venir et bien d’autres  tâches.

Outre la collaboration avec ces divers prestataires, il incombera aux particuliers concernés de faire appel aux services d’un spécialiste pouvant réaliser l’expertise d’une résidence. A cet effet, un expert judiciaire immobilier à Nantes est compétent pour sécuriser l’investissement. Ce professionnel prodigue de précieux conseils aux investisseurs et les guidera pour mener à bien cette opération.

ParMarie Molandre

Comment investir en Allemagne ?

est sans doute très intéressant d’aller investir en Allemagne, notamment à cause des prix de vente largement inférieurs à ceux de la France, à la fiscalité favorable sur les revenus fonciers et à la plus-value à la revente. L’Allemagne n’est pas uniforme dans ses prix de biens immobiliers. Dans le Sud-Ouest, on observe ces prix :

  • Munich (6,656€/m²)
  • Düsseldorf (4,696€/m²)
  • Stuttgart (3,835€/m. Ces prix sont ceux fixés au 1er janvier 2017.

A l’inverse, Berlin (3,578€/m²), Nuremberg (2,333€/m²) et Leipzig (1,841€/m²) sont les villes les moins chères d’Allemagne. Plutôt situées à l’Est, elles constituent des investissements intéressants dont le marché a déjà commencé à décoller.

Si Berlin est en vogue depuis quelques années auprès des français, il faut savoir que les loyers sont en quelque sorte encadrés et malgré la forte demande en logements, les rendements sont de l’ordre de 4%-5%. En même temps, le prix de vente des appartements ne cesse d’augmenter, ce qui est sans nul doute un bon point pour la plus-value (non surtaxée).

Le rendement peut au fur et à mesure des nouveaux locataires augmenter puisqu’au bout de quatre ans les loyers peuvent hausser. Elle pourra atteindre ainsi 12%. Mais contrairement à la France où les loyers dépassent 10€/m² (25€/ m² à Paris), les loyers en Allemagne restent largement en dessous. Les villes les plus ambitieuses sont encore Hambourg (9,42€/m²), Düsseldorf (9,75€/m²) et Munich (12,46€/m²).

Investir en Allemagne : nos conseils

En passant par une agence immobilière franco-allemande qui pourra vous accompagner dans votre projet d’achat, en vous dirigeant vers des avocats ou notaires franco-allemands qui vous expliqueront en détails le processus d’achat comme expliqué dans ce dossier.

Si vous avez un budget moindre, vous avez la possibilité d’acheter de la pierre papier dans une SCPI spécialisée dans l’achat international. Pour 500€ – 1000€, vous achetez un morceau d’un parc immobilier allemand, ce qui est une nouvelle tendance en France afin d’optimiser les rendements, d’élargir les possibilités de revenus et d’investir avec un risque minimum.

Les impôts sont à déclarer en France et en Allemagne, mais vous ne payez vos impôts qu’en Allemagne de préférence en faisant appel à un Steuerberater (conseiller fiscal). Vous bénéficierez d’un crédit impôt pour les es impôts déclarés en France.

Assurez-vous d’avoir le financement avant de vous lancer dans un investissement en Allemagne, car la procédure d’achat n’est assurée que lors du paiement de l’acheteur au vendeur. Il faut donc avoir les fonds le plus vite possible comme un accord de principe de sa banque française, être sûr que la banque autorise des virements de plus de 50 000€ vers l’étranger si vous avez les fonds, ou avoir pris contact avec une banque allemande pour un prêt.

En conclusion, un investissement en Allemagne est très peu risqué, a des attraits financiers non négligeables et certaines villes ont un charme inimitable.

ParMarie Molandre

Se protéger avec l’assurance crédit immobilier April

Depuis la mise en place de la loi Lagarde et la possibilité de procéder à la délégation d’assurance, vous pouvez choisir votre assurance de prêt librement. Le contrat d’assurance emprunteur April est particulièrement intéressant tant au niveau des garanties offertes que du coût.

Les plus de l’assurance crédit immobilier April

Grâce au contrat d’assurance de prêt April, vous pourrez économiser jusqu’à 10 000 euros par rapport à l’offre de la banque. L’adhésion est simple et peut s’effectuer entièrement en ligne ce qui la rend également plus rapide. En effet, votre demande est prise en charge par un conseiller dédié, sous 24 heures.

Avec la compagnie d’assurance April, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé par téléphone pour le recueil de votre état de santé. 93 % des personnes ayant souscrit au contrat d’assurance crédit immobilier April se disent satisfaites. Cet acteur, présent sur le marché depuis 1988 séduit toujours autant les emprunteurs, malgré l’ouverture du secteur à la concurrence.

Demandez un devis sur http://www.ascourtage.fr/

Comparez votre assurance crédit immobilier April

Le simulateur d’assurance de prêt en ligne vous permet de connaître en détails le coût de cette couverture. Il s’agit d’un outil gratuit et simple d’utilisation aujourd’hui indispensable pour économiser. Il est également conseillé de faire plusieurs demandes de devis pour faire jouer la concurrence et choisir la meilleure offre du marché.

Recourir à un courtier en assurance emprunteur peut vous faire réaliser d’importantes économies. En effet, ce professionnel entretient des relations privilégiées avec ces partenaires dont April. Il peut ainsi vous faire profiter de conditions avantageuses pour que vous puissiez concrétiser votre projet immobilier en toute sérénité. Plus qu’un simple intermédiaire, le courtier répond à toutes vos questions en matière d’assurance de prêt immobilier.

Vous pouvez aussi visionner cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=L76Sm3RqxgM

ParMarie Molandre

Les 7 grandes problématiques du logement

Le logement va mal. Qui pense le contraire aujourd’hui ? Très bien, sauf quil ne semble pas que cela change quoi que ce soit, non ? Toutes sortes de propositions intéressantes ont déjà été faites pour aider à soigner le mal. Beaucoup de bruit pour rien. Car au-delà des mots et des analyses, il manque toujours le principal : des moyens !

Problème budgétaire donc. Oui, mais si nous n’allouons pas assez de fonds au logement c’est bien que nous ne sommes pas convaincus de la nécessité de le faire, n’est-ce pas ? Après tout, s’il existait un consensus bien établi sur la question, nos politiques et gouvernants s’empresseraient d’y répondre favorablement j’espère. N’y a-t-il pas un peu d’hypocrisie collective là-dessous ? A voir !

Le site www.locamarseille.com met à votre disposition tout son savoir-faire pour vous guider à faire le bon choix.

Qu’est-ce qui fait que l’accord général sur le mal ne se traduit pas par des moyens correctement dimensionnés ?

Présentons mieux le malade pour comprendre l’étendue de son mal :

  • Les sans abrine cessent d’augmenter
  • De nombreuses personnes vivent dans des appartements trop petits, et payent trop cher leur loyer ou leur crédit immobilier.
  • L’accession à la propriété, aspiration largement répandue, est encore impossible pour une large partie de la population, y compris au sein des classes moyennes.
  • La mixité sociale, source de cohésion de notre société, se heurte trop souvent à nos contradictions.
  • Le nombre des habitations insalubres présentant un danger certain pour leurs habitants (amiante, plomb, incendie, chutes) est encore trop élevé.
  • Sur un autre plan, plus long, nos modes de vie évoluent, les couples se séparent, les familles se recomposent, ce qui modifie sensiblement les besoins en nombre et en types de logements.
  • Enfin, il faudra bien loger dignement nos parents vieillissants et leur apporter l’accompagnement affectif et médical dont ils ont besoin.

Toutes ces priorités nous interpellent en même temps, et appellent des réponses spécifiques qui ne se recoupent pas nécessairement. Autant de moyens à allouer. Mais les fonds manquent, évidemment. Et il y a tant d’autres priorités à gérer : chômage, santé, éducation, sécurité…

Difficile de choisir. Pourtant il y a forcément des cas plus simples à trancher que d’autres…

ParMarie Molandre

Les règles à suivre pour le changement de syndic

La gestion des lots communs d’un immeuble nécessite le plus souvent l’intervention d’un syndic de copropriété. Ce représentant physique et moral des propriétaires d’un bâti sera l’intermédiaire entre ces derniers et les occupants de l’établissement en question. Il est donc nécessaire que les trois partis puissent s’entendre pour que les coopérations marchent. Si ce n’est pas le cas, il faudra procéder à un changement syndic. Pour ce faire, voici les différentes étapes à suivre.

De la phase de prospection à la notification du syndic en place

Il est évident que pour remplacer un prestataire donné, il faut déjà avoir un remplaçant capable sous la main. Si celui-ci n’est pas encore disponible, la demande de changement ne sera pas considérée. Afin d’accélérer cette recherche, les copropriétaires pourront entre autres se tourner vers des comparatifs en ligne qui leur donneront toutes les informations nécessaires à cet effet. Ainsi, ils pourront distinguer les professionnels qui pourraient correspondre au profil qui leur convient. Mais avant toute chose, il faudra également dresser une liste des besoins fondamentaux quant à la gestion de l’immeuble.

Ceci fait, la demande sera soumise par lettre recommandée avec accusé de réception ou notification. Le syndic en place aura pour tâche de communiquer cette décision aux occupants de la bâtisse. Mais pour éviter tout malentendu, il sera préférable de se déplacer personnellement pour annoncer cette nouvelle de vive voix.

De la demande au jour du vote

Avant le vote proprement dit, il est nécessaire de rédiger le projet de résolution. Dans le cas où les copropriétaires ne sauraient pas comment s’y prendre, il suffira de faire une recherche sur Google et des sites proposant des modèles de lettre apparaitront rapidement. Il reste juste à  calquer la missive sur une feuille de papier en prenant soin de bien énoncer les différents acteurs soit les cabinets concernés. Aussi, les informations quant au non-renouvellement de mandat devront également figurer dans ce papier. Lors du vote, il faudra faire gaffe à la mauvaise foi des syndics que l’on va remplacer. Il n’est pas rare que ces derniers élaborent un plan à l’encontre de leurs employeurs pour garder leur statut.

ParMarie Molandre

M6 finance les agences immobilières de Stéphane Plaza

M6, notre chaîne TV du dimanche soir, se lance dans l’immobilier !

Qui a dit qu’on ne pouvait pas se diversifier quand on s’appelle M6 ? Déjà partenaire d’Orange avec ses forfaits téléphoniques, ce n’est pas la première fois que la chaîne relève le pari de la diversification ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la chaîne n’y va pas avec le dos de la cuillère, puisqu’elle vient investi 3.6 millions d’euros dans le réseau d’agences immobilières de son animateur Stéphane Plaza !

Vendre son image contre un réseau d’agences immobilières, c’est possible ?

Le développement de l’immobilier est basé sur une communication de masse, que ce soit via des panneaux immobiliers, des sites internet, des bâches publicitaires, etc. Tous les moyens sont bons pour augmenter sa notoriété. L’animateur de « maison à vendre » semble avoir trouvé le bon deal auquel personne n’avait pensé, vendre son image (ce qui est probablement plus simple quand on est une figure d’M6) ! Stéphane Plaza Franchises SAS ne porte en réalité que le nom de l’animateur puisque ce réseau d’agences immobilières est financé à 48% par M6, et les 52% restant par le réseau LaForêt, et la SP Holding SARL.

plaza maison à vendre

Travailler 10 jours par an pour développer son projet : utopique mais véridique !

Stéphane s’est engagé à fournir 10 jours de travail par an (communication), moyennant évidemment une rémunération de la part de la franchise ! Ce sera la seule condition fixée par ses partenaires pour ce projet. Voilà comment sans même avoir mis un panneau à vendre dans son jardin, l’animateur envisage déjà un développement au niveau national. Stéphane Plaza commencera avec une première agence dans le XIe arrondissement, et 2 autres dans le XVe et VIIe (rien que ça), avant d’en implanter 40 pour la fin de l’année ! Rendez-vous le mois prochain, le 22 et 23 mars au salon de la Franchise, où devrait être inauguré ce nouveau réseau d’agences immobilières. 

ParMarie Molandre

Le marché des résidences secondaires

En France, les résidences secondaires ne manquaient pas. C’était d’ailleurs une part très importante du marché immobilier français.

En 2011, plus de 3 millions de résidences secondaires étaient recensées en France, soit près de 10% du parc de logements du pays. Mais avec la crise, ce marché s’est complètement effondré.

La crise fait mal au marché des résidences secondaires

Depuis 2007-2008, c’est la crise, et le marché des résidences secondaires l’a bien compris puisqu’il l’a subi de plein fouet. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les ventes ont diminué de 50%, les prix sont tirés à la baisse, généralement de 10 à 30%, et peuvent aller jusqu’à -50%.

Résidence SecondaireCes chiffres sont à prendre avec précaution. En effet, dans les zones très touristiques, la diminution des ventes est moindre… Mais est tout de même bien présente ! Or, ces secteurs, envahis par les touristes pendant l’été, sont très nombreux en France, notamment à la montagne et au large de l’Atlantique et de la Méditerranée.

Moins d’acquéreurs, beaucoup de vendeurs

Pendant la crise, c’est en effet le marché des loisirs qui a été l’un des plus touché, comme tous les secteurs « superflus », dont il est possible de se passer. Les résidences secondaires en font partie. Avec des frais d’entretien souvent très importants, les acquéreurs se font rares alors que les vendeurs sont de plus en plus nombreux. De quoi faire exploser le marché des panneaux à vendre !

Un changement des habitudes ?

Cependant, on remarque aussi un changement des habitudes générationnelles. Alors qu’auparavant, il était préférable d’acheter une résidence secondaire pour s’y rendre tous les étés, les générations actuelles ont davantage tendance à voyager aux quatre coins du monde ! Mais cela n’explique pas un effondrement si important du marché des résidences secondaires.

Cette chute des prix est cependant assez peu relayée par les agences immobilières qui semblent ne pas vouloir voir la vérité en face. Elles proposent encore souvent des annonces avec des prix mirobolants, bien au-dessus des prix du marché. L’avantage, c’est que cela évite aux propriétaires de paniquer et de vouloir vendre leur résidence secondaire avant que les prix ne baissent encore plus.

ParMarie Molandre

Renégociez votre taux d’emprunt immobilier

Les taux d’emprunt pour les crédits immobiliers sont au plus bas, il est temps de renégocier le vôtre ! Attention cependant, cette modification implique des frais et ne sera pas forcément bénéfique pour vous. Faites le point avec Immo-Actualité.

Renégociation des taux d’emprunt : rentable, selon certains critères

Renégociation des taux d'emprunt immobilierAlors que les taux d’emprunt sont historiquement bas, il peut être très tentant de se rendre à la banque dans l’optique d’une renégociation. Mais ce changement implique des frais supplémentaires. Il est donc important de vérifier si cela vous sera favorable ou non. Pour ce faire, trois critères doivent être remplis :

  1. Votre prêt doit en être à la moité de sa vie, voire moins. Par exemple, pour un prêt de 20 ans, le plus rentable est que vous en soyez à 8 ans maximum.
  2. Le capital restant à rembourser doit être encore significatif, soit plus de 50 000 euros.
  3. La différence entre l’ancien taux et le nouveau doit être d’un 1 point, ou un peu moins si votre emprunt est très important (par exemple, 0,7 point pour un emprunt de 300 000 euros).

En remplissant ces trois critères, les frais liés à la modification du taux d’emprunt seront amortis et vous ferez de réelles économies. Vous avez déjà remboursé votre emprunt et vous souhaitez vendre votre logement ? Retrouvez les panneaux à vendre sur notre site internet.

Bien calculer les frais de la renégociation du taux d’emprunt

Les frais liés à la renégociation de votre taux d’emprunt peuvent monter très vite, et c’est pour cette raison que pour être certain de faire des économies, la satisfaction des trois critères ci-dessus est nécessaire. En effet, la négociation du taux d’emprunt correspond à un remboursement par anticipation de votre prêt actuel pour en lancer un nouveau. La banque prélève donc des frais plus ou moins importants qui sont à prendre en compte.

Les économies varient selon le taux d’emprunt de départ et le taux d’arrivée, ainsi que le capital restant dû. Il faut bien sûr déduire les frais de dossier, et vous pouvez économiser jusqu’à 30 000 euros.